RADIO(S)

L’œuf de Pâques est sculpté, taillé, ciselé. C'est une création à part entière, imaginée par Arnaud Lahrer, le meilleur ouvrier de France. "Il faut qu'il y ait de l'élégance et que le chocolat soir parfait", commente-t-il. Pour Pâques, la pâtissier a préparé plusieurs milliers de pièces, dont une centaine d'oeuvres exceptionnelles, vendues jusqu'à 110 euros. "Lorsque l'on fait des montages, il y a besoin de plus de main d'oeuvre", précise le chef.

Pâques, une compétition pour les grands chefs

Certains de ces chocolats d'exception ne seront jamais vendus en boutique. On ne peut le trouver que dans le secret des palaces parisiens. Pour les chefs pâtissiers, Pâques est une compétition. La période est venue pour eux de prouver leur savoir-faire et de passer à l'action, après plusieurs mois passés à imaginer des recettes, toujours plus belles les unes que les autres. 

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/culture/mode/metiers-art/gastronomie-le-chocolat-haute-couture_3409007.html#xtor=RSS-3-[sante]
Partager