RADIO(S)

Mercredi 5 décembre est sorti en salles le film Pupille avec entre autres Gilles Lellouche. La naissance est un moment bouleversant pour la plupart des gens, mais ne l'est pas pour cette toute jeune fille, qui décide d'accoucher sous X. Voici le début du film. Karine, interprétée par Sandrine Kiberlain, est la première personne à parler au nouveau-né. Le film suit les travailleurs sociaux, missionnés pour accueillir provisoirement ces bébés appelés pupilles et leur trouver des parents adoptifs. Réalisé par Jeanne Héry, Pupille raconte la belle aventure de cette chaîne humaine. 

700 enfants adoptés 

En France, quelque 700 enfants sont adoptés chaque année et c'est un long parcours pour les parents candidats. Mais ils sont accompagnés tout au long de la procédure. Nathalie Parent, présidente d'Enfance et Familles d'adoption, a été consultante sur le film. Elle raconte que "c'est un autre regard de la société sur ce qu'est l'adoption". Dans le long-métrage, Alice, interprétée par Élodie Bouchez, est une femme qui a attendu près de dix ans pour adopter. Pour la comédienne, il était important d'apporter de la lumière au personnage. "Il fallait que je la nourrisse (...) il fallait que ce soit un soleil pour réussir à ce qu'elle mène jusqu'au bout son projet", explique-t-elle. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/cinema-les-premiers-pas-emouvants-d-un-pupille_3087929.html#xtor=RSS-3-[culture/cinema]
Partager