RADIO(S)

L'interface de facebook Messenger.
L'interface de facebook Messenger. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Qui n’a jamais envoyé un message un peu vite ? Un mot agressif ou au contraire une déclaration d’amour mais à la mauvaise personne, par exemple ? Parfois les écrits dépassent notre pensée. Il sera bientôt possible de revenir en arrière sur l’application Facebook Messenger. Celle-ci accordera 10 minutes pour se rétracter et effacer un message inapproprié. Celui-ci disparaîtra à la fois sur son écran et sur celui du destinataire.

Cette fonction est annoncée officiellement pour l’iPhone. Elle devrait être activée prochainement. Rien d’officiel encore côté Android mais une informaticienne américaine a repéré la même fonction dans le code de l’application, ce qui laisse penser qu’elle sera également disponible sur la plateforme de Google. Une petite polémique était apparue en milieu d’année après qu’on se soit aperçu que Mark Zuckerberg bénéficiait lui-même de ce privilège.

Et les autres plateformes ?

L’un des premiers outils de communication à offrir cette possibilité est WhatsApp depuis quelques mois. Il est même possible d’effacer un message avant que son destinataire ne le voit. Idem avec iMessage sur iPhone. Du côté des SMS, en revanche, il n’est pas possible d’effacer un message, sauf avec certaines applis qui décalent la réception et offrent quelques secondes pour rectifier une erreur. En ce qui concerne les réseaux sociaux, sur Facebook et Twitter on peut effacer une publication mais seule Facebook permet de la modifier après-coup.

Garde-fou

On pourrait penser que s’il était possible de revenir en arrière cela contribuerait à apaiser un peu les échanges sur les réseaux sociaux. Cependant, si l’on part du principe qu’il faut réfléchir avant de poster un message car ensuite il n’y a pas moyen de revenir en arrière, c’est aussi une sorte de garde-fou pour éviter les dérapages. Il s’agit presque d’une question philosophique.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/nouveau-monde/nouveau-monde-le-droit-a-lerreur-sinvite-dans-les-messageries_3012333.html#xtor=RSS-3-[sciences]
Partager