RADIO(S)

La ministre des Sports a exprimé sa "consternation", jeudi 8 novembre, après la révélation de pratiques de fichage ethnique dans le recrutement du PSG. Roxana Maracineanu demande à la Fédération française de football (FFF) et à la Ligue de football professionnel (LFP) "d'examiner ce dossier".

>> "Français, Antillais, Maghrébin, Afrique noire" : les explications d'un ancien recruteur sur des pratiques de fichage ethnique au PSG

De 2013 au printemps 2018, la cellule de recrutement du PSG a mentionné des critères ethniques dans ses fiches d'évaluation de jeunes joueurs, classés comme "Français", "Maghrébin" "Antillais", "Africain", révèlent Mediapart et "Envoyé spécial" dans le cadre des "Football Leaks".

"Des sanctions disciplinaires, voire pénales"

"Si ces faits de discrimination sont avérés, ils sont passibles de sanctions disciplinaires, voire pénales. On ne peut pas tolérer que des personnes soient identifiées, recrutées selon leur couleur de peau ou leur origine", a affirmé la ministre.

De son côté, le club parisien "confirme que des formulaires avec des contenus illégaux ont été utilisés entre 2013 et 2018 par la cellule de recrutement du centre de formation, dédiée aux territoires hors Ile-de-France". Le PSG dénonce une "initiative personnelle du responsable de ce département". "Dès qu'il en a été informé au début du mois d'octobre dernier, le PSG a lancé une enquête interne pour comprendre comment de telles pratiques ont pu exister et décider des mesures qui s'imposent", poursuit le club.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/football-leaks/accusations-de-fichage-ethnique-psg-la-ministre-des-sports-se-dit-consternee-et-demande-aux-instances-du-foot-de-se-saisir-du-dossier_3024821.html#xtor=RSS-3-[sports]
Partager